Fiche technique de l'astroblème de Charlevoix


Champion mondial des grands cratères météoritiques terrestres

pour ses qualités de conservation et d'observation
Situé sur la rive nord du Saint-Laurent, à 100 km  au nord-est de la ville de Québec. Astroblème reconnu par la Commission géologique du Canada.
Âge: 350 millions d'années (plus ou moins 20 millions d'années).
Diamètre: 56 km. Parmi les 15 plus grands du monde.
Découvert en 1965 par M. Jehan Rondot alors géologue au Ministère des  Richesses naturelles.
Premier cratère d'impact mondialement reconnu découvert par les shattercônes (fracturations coniques dans la roche due au passage de l'onde de choc dans la croûte terrestre).
La météorite à l'origine de la formation du cratère de Charlevoix était probablement un astéroïde qui avait un diamètre estimé à 2 km, pesait 15 milliards de tonnes et arrivait à une vitesse cosmique de 10 à 20 km/seconde (environ 60 000 km à l'heure !).
Énergie dégagée au moment de l'impact : 20 millions de mégatonnes de TNT, soit des milliers de fois la puissance combinée de tous les arsenaux nucléaires.
Au centre du cratère, à mi-chemin entre Baie-Saint-Paul et La Malbaie, culmine le mont des Éboulements, à 768 mètres d'altitude. Ce pointement central est le résultat du formidable rehaussement (ou rebondissement) du fond du cratère immédiatement après l'impact.
Remarquez le relief moutonné et ridé de la région située en dehors de la zone d'impact (en rouge sur l'image satellite), au-delà du contrefort montagneux. Il s'agit du vénérable massif des Laurentides (partie du Bouclier canadien), faillé et sculpté par le temps, qui a été littéralement entaillé par la météorite. 

L'intérieur du cratère présente, par contre, avec ses vallées accueillantes et son plateau central onduleux, un relief beaucoup plus adouci.  En fait, 90% de l'espace habité de Charlevoix loge à l'intérieur du cratère.

Hé  oui! Les Charlevoisiens habitent un cratère météoritique! N'eût été de ce phénomène cosmique, l'ensemble du territoire présenterait un visage beaucoup plus austère et inhospitalier, peu propice à l'occupation humaine. 

L'événement aura aussi  contribué de manière significative à l'actuelle diversité naturelle régionale.

L'UNESCO reconnaissait d'ailleurs en 1989 le caractère exceptionnel du patrimoine naturel de Charlevoix en accordant a cette région du Québec le statut international de réserve mondiale de la biosphère.


Copyright©2000 Randonnées Nature-Charlevoix
Tous droits réservés